Les fréquences 700Mhz seront attribuées en décembre 2015

Le gouvernement, représenté par Manuel Valls et les ministres concernés, vient d'arrêter le calendrier du deuxième dividende numérique qui concerne les fréquences 700Mhz pour la 4G et 5G. Après concertation, l'attribution aura lieu en décembre 2015 en vue d'une exploitation entre fin 2017 et mi 2019.

Alors que la bande 700Mhz est actuellement utilisée pour la TNT (télévision numérique terrestre), l'Etat et plus particulièrement l'ARCEP, va procéder à l'attribution de la nouvelle tranche de canaux pour le bénéfice des opérateurs mobiles. La procédure débutera fin 2015 pour un transfert effectif qui aura lieu entre le 1er octobre 2017 et le 30 Juin 2019, quelques zones auront le privilège d'être opérationnelles à partir d'avril 2016. Cette opération permettra à l'état de récolter environ 2 milliards d'euros, les obligations de déploiement avec cette fréquence ne sont pas encore définies.

Ce bouleversement entraînera un remaniement des canaux 49 à 59 (694 à 790Mhz) pour la TNT. Certaines zones frontalières devront certainement patienter plus longtemps, en raison de l'utilisation d'un canal chez le pays voisin dans la bande 700Mhz. D'autres pourront bénéficier du 700Mhz beaucoup plus tôt car la bande n'est pas utilisée dans un périmètre assez large.

Cette bande que l'on pourrait aussi baptiser «fréquences en or» comme les fréquences 800Mhz, permet une meilleure couverture indoor (meilleure pénétration des bâtiments) et à l'extérieur. Elle permet de fournir du très haut débit mobile encore plus rapide grâce à l'agrégation d'un autre bloc de fréquence (4G LTE Advanced), ou avec un plus gros spectre alloué. Il y aura un total de 60Mhz (2 x 30Mhz) aussi bien pour la voie montante que la voie descendante, le restant (36Mhz) reste réserver à d'autres applications. Soit plusieurs possibilités selon la répartition et le nombre de candidats (exemples parmi tant d'autres):
  • 1 candidat :  2 x 30Mhz
  • 2 candidats : 2 x 15Mhz et 2 x 15Mhz
  • 3 candidats : 2 x 15Mhz + 2 x 5Mhz + 2 x 10Mhz, ou 2 x 10Mhz x 3 ...
  • 4 candidats : 2 x 5Mhz + 2 x 5Mhz + 2 x 10Mhz + 2 x 10Mhz
Cette attribution sera très importante, dans la mesure où Bouygues Télécom Orange et SFR disposent déjà de fréquences 800Mhz, et l'opérateur Free Mobile n'en dispose pas. Il est probable que tous les opérateurs ne soient pas intéressés, et que plusieurs d'entre eux paient pour un plus petit ou plus grand bloc de fréquences : l'avenir nous le dira. La fréquence 800Mhz reste encore très peu déployée dans les zones de déploiement prioritaires et en zones rurales, quelques années après son attribution. L'utilisation du 700Mhz n'apportera pas grand chose pour les opérateurs qui disposent déjà de fréquences 800Mhz, sauf si ces derniers souhaitent agréger leurs bandes pour fournir plus de débit, encore faut il que le besoin soit réel dans une zone donnée. Retrouvez le calendrier des obligations pour la fréquence 800Mhz et 2,6Ghz.

Matignon a aussi annoncé l'arrêt de la diffusion du signal MPEG2 (SD) d'ici avril 2016, en vue d'offrir à tous les téléspectacteurs un catalogue plus large de chaînes en MPEG4 (Haute définition). Tout ceci sera fait en faveur des opérateurs mobiles, qui pourront proposer plus de débits à leurs abonnés avec la future 5G ou la 4G LTE Advanced grâce à un spectre plus large en basse fréquence. Il restera encore la question des appareils mobiles compatibles avec la bande 700, il en existe sur le marché mais cela devrait se démocratiser d'ici 2016 avec des puces compatibles avec toutes les bandes de fréquence du marché.
 

Catégorie(s):

Tag(s):

.