Freecell Femtocell 3G : Free va bientôt lancer une offre gratuite

Il y a quelques semaines, le site Digitimes révélait que la société Arcadyan, fabricant Taiwainais, produisait 3 000 Femtocells par jour pour un opérateur mobile français. Il s'agirait sans aucun doute d'une commande pour Free Mobile puisque les autres opérateurs travaillent avec l'équipementier Alcatel Lucent (Orange et Bouygues Télécom) et Ubiquisys pour les Femto SFR.

Femtocell 3G Arcadyan 

L'année 2013 s'annonce riche en nouveautés, en effet, une grande commande de Femtocells qui pourrait être appelé «Freecell», se trouve quelque part en Ile de France en attendant l'annonce officielle de Free. Si l'on estime à 3 000 Femtocells par jour pendant 4 mois depuis le début de l'année, à raison de 5 jours par semaine, et 4 semaines par mois, on arrive à une fabrication globale de 240 000 Femto cellules.  Les livraisons devraient se faire progressivement dans des entrepôts tenus secrets en attendant le jour de la mise à disposition auprès des freenautes.

Il s'agirait du début de la production pour Arcadyan, qui pourrait augmenter le nombre de Femtocells 3G fabriqués quotidiennement par 2 ou 3. L'opérateur Free pourrait sélectionner les zones prioritaires pour les Femtocells ce qui explique que le nombre indiqué soit si bas par rapport au 3 à 4 millions de Freebox Révolution.

De plus, on en sait pas plus à propos de la compatibilité et l'éligibilité avec une Freebox V5, et pour les non dégroupés. Il semblerait toutefois comme à son habitude, que les dégroupés sur une zone géographique déterminée soient d'abord les premiers servis, car il y a un coût de collecte pour les abonnés IPADSL sur le réseau d'Orange France Télécom. L'opérateur pourrait prioriser les zones sans un signal radio Free Mobile, et seront ainsi distribués aux personnes dégroupées en zone d'itinérance Orange, ou là il n'y a pas suffisamment d'antennes cellulaires sur une zone, qui entraîne une surcharge des sites.

Ces Femtocells pourraient intégrer une technologie de synchronisation entre Femtocells 3G et antennes relais macro et micro cellulaires en plus de leur rôle principal pour les smartphones et tablettes, afin de transformer les Box en espèce de carte sim (Simbox) pour relayer le réseau en cas de problème de connexion sur une Freebox. L'antenne mobile ou le Femtocell 3G voisin prendraient le relais pour apporter la connexion internet à domicile. La portée d'un Femtocell pourrait atteindre facilement un rayon de 200 mètres sans mûr avec la fréquence 900Mhz, on parle d'une puissance de 20 dBm.
Comme à son habitude, Free ne serait pas prêt à faire payer en plus ce genre d'équipement qui resterait par ailleurs la propriété incontestable de Free SAS. Concernant l'ancienneté remise à zéro, cela ne semble pas d'actualité pour ce mini équipement cellulaire. Produit en grande quantité, le coût à supporter par abonné devrait être minime et rentabiliser en moins d'un an (facture moins salée en itinérance Orange).

Par ailleurs, il s'agirait bien de Femtocells 3G uniquement, non compatible 2G puisqu'il n'y aurait pas de stratégie GSM pour FREE pour le moment. Peut être que ce Femtocell sera tout de même compatible 2G 1800Mhz, et que Free aurait prévu le rachat d'une bande de fréquence dans les prochains mois pour l'exploiter en GSM en lieu et place de la 4G (LTE) en attendant la neutralité des fréquences en 2016. 
On ne parlerait pas de Picocells UMTS/LTE pour le moment. Ce dernier appareil résidentielle avec des cellules plus grandes, serait plutôt intégrer dans la prochaine version de la Freebox, la numéro 7.
Logo Free MobileDe plus, le marché de la 4G en France souffle à peine ses 6 mois de commercialisation pour certains opérateurs, alors que Free et Bouygues Télécom n'ont pas encore de réseau 4G et qu'il n'est surtout pas ouvert officiellement au grand public. Il serait beaucoup plus intelligent pour Free Mobile d'investir dans des Femtocells 3G moins chers à produire, par rapport aux Picocells 3G/4G, où les solutions logicielles et matérielles sont fraîches et plus chers. Il faut d'abord vendre de la bonne 3G (HSPA+), plutôt que de la mauvaise 4G (LTE).

On se rapproche d'autant plus de la vérité, selon nous, puisque les débits 4G/LTE et LTE Advanced sur une connexion xDSL, ne seront possibles qu'avec les technologies VDSL2 (Very high speed Digital Subscriber Line 2)et Fibre Optique (FTTH et GPON). L'engouement du très haut débit devrait prendre un vrai tournant dans les prochaines années, avec l'aménagement numérique du territoire, et la décision de l'ARCEP vers l'automne 2013, d'autoriser les fournisseurs d'accès à internet fixe à commercialiser des offres VDSL2. Cette technologie permet des débits jusqu'à 100 mégabit/s Full Duplex pour les modems à moins de 500 mètres du NRA, et jusqu'à 50 mégabit/s en upload. Elle est toutefois avantageuse jusqu'à une distance de 1500 mètres, après l'ADSL2+ devient plus intéressant. 

La Freebox Révolution est compatible VDSL2 et FTTH (Fiber to the home). Ci-dessous, vous trouverez une courbe (provenant d'OVH) montrant les différences entre les technologies xDSL. L'avenir nous réserve un confort de communication sur le fixe et mobile «remarquable»...

Courbe OVH VDSL2 ADSL2+ SDSL



 

Catégorie(s):

.