La fréquence 3G 2,1Ghz recule au profit de l'UMTS 900 Mhz, la 4G avance

L'ANFR (agence nationale des fréquences) publie comme tous les mois, ses résultats concernant le déploiement des stations et antennes 3G et 4G. Au 1er mars 2013, 37 475 sites sont équipés pour la 3G (UMTS 2100 et 900Mhz) et 1 099 pour la 4G en bande 2,6Ghz.. Une hausse de 15% des accords sur un mois est constatée pour les nouveaux sites 4G en bande 2,6Ghz.

Logo ANFR

Recul de la 3G 2100Mhz au profit du 900Mhz

Alors que la baisse des sites UMTS 2100Mhz en service a débuté durant les derniers mois, la 3G (3G+ et H+) dans la bande de fréquence 900Mhz connaît une évolution importante, et c'est une très bonne nouvelle pour la couverture du territoire. Pour rappel, la fréquence 900Mhz pénètre mieux au travers des murs. Petit à petit, les opérateurs mobiles Orange, SFR, Bouygues Télécom et surtout Free Mobile convertissent leurs sites UMTS 2100Mhz en 900Mhz, si c'est techniquement possible. En effet, il faut pour cela possèder du spectre de fréquences non utilisé et ne pas créer d'interférence avec les zones frontalières (Belgique, Allemagne, Luxembourg, Suisse, Espagne, Italie...). Les opérateurs doivent planifier selon un calendrier l'extinction de sites, et étudier la possibilité par rapport à des antennes existantes en GSM 900Mhz.

Free Mobile possède un avantage particulier par rapport à ses concurrents : il n'a pas l'obligation de l'ARCEP, de déployer une technologie GSM. Il compte sur son contrat d'itinérance location auprès d'Orange pour remplir cette obligation, et mise sur l'essor des smartphones pas chers compatibles UMTS pour tous avant la date d'expiration du contrat d'itinérance 2G/3G. il peut équiper ses antennes en technologie 900Mhz exclusivement selon la faisabilité sur le terrain, ce qui lui confère une meilleure couverture 3G si la puissance des émetteurs suit.

On recense au 1er mars 2013, par rapport au 1er février, une augmentation de 46 accords ANFR pour l'UMTS 900Mhz chez Orange, 96 chez SFR, 23 chez Bouygues Télécom, et 80 pour Free Mobile. Le recul de l'UMTS 2100Mhz se poursuit discrètement, avec 15377 sites en service chez Orange au lieu 15385 le mois dernier, 10290 chez l'opérateur SFR (10402), 9191 chez Bouygues Télécom (9196) et 1930 chez Free Mobile (1884). Pour le 4ème opérateur, l'UMTS 2100 Mhz augmente également car il est en pleine construction de son réseau, et il est normal de mixer ses antennes entre l'UMTS 900Mhz et UMTS 2100Mhz selon l'emplacement, avec les frontières ou à des emplacements où le 900Mhz est trop utilisé.

On remarque que Bouygues Telecom est le plus timide en terme de basculement UMTS 2100 vers UMTS 900.

La technologie UMTS 900Mhz permet d'émettre et recevoir des ondes radio sur son smartphone via la 3G, 3G+ HSDPA jusqu'à 14 mégabit/s, HSPA+ jusqu'à 21 mbit/s et DC-HSPA+ jusqu'à 42 mégabit/s.

Autorisation 3G Mars 2013



La 4G (LTE) continue son ascension

Par rapport au mois précédent, on remarque une évolution des accords ANFR chez Orange, SFR et Bouygues Télécom, tandis que Free Mobile reste stable à 14 autorisations. L'opérateur Orange a obtenu 460 accords contre 409 le mois dernier, 334 pour SFR contre 275, 341 pour Bouygues Télécom contre 297.

Au niveau des mises en service, on recense 2 antennes 4G 800Mhz chez SFR (pour 8 accords), 7 antennes 2,6Ghz chez Orange, 1 antenne chez SFR dans la même bande de fréquence, 0 pour Bouygues Télécom, et 14 antennes en service pour Free Mobile.

Concernant le refarming des fréquences 1800 Mhz, Bouygues Telecom possède toujours 51 autorisations d'expérimentation valables jusqu'au 1er avril 2014. Rappelons que le refarming permettra d'utiliser des fréquences allouées en 2G (GSM/EDGE) pour la technologie 4G (LTE) et 4G+ (LTEAdvanced). 

L'ARCEP n'a pas encore tranché, elle devrait rendre sa décision courant mars.

La 4G permet d'obtenir des débits jusqu'à 100 mégabit/s en LTE, et plus de 150 mégabit/s en LTE Advanced (4G+).

Antennes 4G Mars 2013


Concernant les colonnes « en service », il convient de noter que, lorsque les opérateurs mettent en œuvre la 4G par le moyen de modifications techniques sur des stations 2G ou 3G déjà existantes et déjà déclarées en service, cette information n’a pas été répétée.

Enfin, les expérimentations 4G dans la bande 800 MHz ne sont pas comptabilisées car elles n’ont pas reçu un accord définitif de l’ANFR

Catégorie(s):

Tag(s):

.